Prendre rendez-vous en ligne je souhaite être appelé

Bienvenue sur le site du Docteur Pierre Blain, ophtalmologiste à Nantes.

A la clinique Sourdille, il se consacre à la chirurgie réfractive de la myopie, de l’astigmatisme, de l’hypermétropie et de la presbytie, par laser (excimer et femtoseconde) ou implants.

Recherchez sur le site :
L'oeil et ses défauts optiques Imprimer

Anatomie et fonctionnement d’un œil normal

Comment est constitué l’œil ?

Faisons la comparaison avec un appareil photo (objectif, diaphragme, chambre noire et pellicule) :

  • la cornée : « hublot » transparent situé à la surface de l'œil, elle est l'une des lentilles de « l’objectif » de l’œil. C'est sur la cornée que l'on pose les lentilles de contact. Toute la lumière qui pénètre dans l'œil traverse la cornée. Toute déformation de la cornée centrale trouble la vision.
  • l’iris joue le rôle du diaphragme. C'est l'iris qui donne à l'œil sa belle couleur bleue ou marron.
  • La pupille est un trou au centre de l'iris. La pupille semble noire. Le diamètre de la pupille varie en fonction de la lumière ambiante. La pupille se dilate dans l'obscurité et se rétrécie à la lumière.
  • le cristallin : est une lentille naturelle, sorte de petite loupe située derrière l'iris. C'est l'autre lentille de « l’objectif » de l’œil.
  • L'accommodation : C'est le mécanisme qui permet « la mise au point » de la vision sur les objets rapprochés. Elle met en jeu un muscle qui fait bomber plus ou moins le cristallin. En vieillissant, le cristallin perd de sa souplesse, ce qui provoque une baisse d'efficacité de l'accommodation. C'est la presbytie.
  • la cavité vitréenne joue le rôle d’une chambre noire. Elle est remplie d'un gel transparent appelé le vitré.
  • la rétine est la « pellicule » de l’œil. Elle transforme l’énergie lumineuse en énergie électrique ; cette dernière sera acheminée vers le cerveau via le nerf optique.
Oeil normal

Comment fonctionne un œil sans défaut optique ?

Pour la vision de loin, les rayons de lumière se focalisent au niveau de la rétine, sans aucun effort (le cristallin est au repos). Pour la vision de près, afin que l’image se forme à nouveau sur la rétine, l’œil fait la mise au point, grâce au changement de forme du cristallin.

 

 

Comment mesure-t-on la vue ?

En dixièmes d'acuité visuelle. Grâce à la lecture de lettres de tailles différentes, de loin et de près. Les lettres les plus grandes sont côtés 1/10ème, les plus petites 10/10ème.

Une acuité visuelle normale d'une personne jeune est habituellement proche de 10/10ème.

On peut donc avoir une acuité supérieure à 12/10ème si l'on arrive à distinguer des lettres plus petites que 10/10ème à la même distance.

Comment mesure-t-on un défaut optique ?

En dioptries. La dioptrie est l’unité de mesure de la puissance du verre correcteur nécessaire pour corriger le défaut optique de l'œil. Selon le nombre de dioptries, le verre correcteur sera plus fin ou épais.

Ainsi, on peut être myope de 3 dioptries, astigmate de 1,5 dioptries, ou hypermétrope de 4 dioptries.

Il n’y a pas de relation simple et directe entre l'importance du défaut optique (quantifié en dioptries) et la performance visuelle sans lunettes ni lentilles (quantifiée en dixièmes d'acuité visuelle).

 

Les défauts optiques de l'œil

Qu’est-ce qu’un défaut optique ?

Il existe un défaut optique lorsque l’image ne se projette pas correctement sur la rétine : elle sera donc perçue comme « floue ».

Ainsi, un point lumineux punctiforme très éloigné (le meilleur exemple est une étoile dans un ciel nocturne sans nuage) ne formera pas un point sur la rétine, mais une tache plus ou moins étendue et homogène.

Comment corrige-t-on les défauts visuels ?

En changeant la puissance optique de l’œil :

Classification des défauts visuels :

Les défauts optiques les plus fréquents correspondent à une inadéquation entre la puissance de convergence de la partie antérieure de l'œil (cornée et cristallin) avec la longueur de l'œil.

  • Myopie : œil trop long
  • Hypermétropie : œil trop court
  • Presbytie : impossibilité à faire la mise au point de près
  • Astigmatisme régulier : inhomogénéïté régulière de courbure de la cornée
  • En cas  d'inhomogénéïté irrégulière de l'optique de l'oeil, on parle d'astigmatisme irrégulier. Celui-ci peut être mesuré par l'aberrométrie.
Mise à jour le Mercredi, 18 Décembre 2013 14:39